Emploi

Chef de projet - Musée national de Phnom Penh

Employeur

Le musée national du Cambodge a été construit entre 1917 et 1924 à Phnom Penh, au nord du palais royal. Son concepteur, Georges Groslier, qui l’a dirigé jusqu’en 1941, avait également imaginé une Ecole des arts cambodgiens, devenue Université royale des Beaux-Arts du Cambodge, qui se voulait complémentaire des espaces d’exposition du musée. Rénové en 1968, le musée a recueilli de nombreuses collections de musées provinciaux dans les années 1970 ; a connu les troubles de la guerre civile entre 1975 et 1979 et fut partiellement restauré en 1983 et en 1994-1995.

Le musée actuellement ouvert au public est composé de quatre galeries d’exposition permanentes qui entourent un patio. Ses collections comprennent 19417 pièces (chiffre avril 2024) couvrant un champ historique allant des temps préhistoriques à la période contemporaine, avec une forte présence des sculptures en pierre et en bronze remontant à l'empire khmer. Le complexe muséal compte également une bibliothèque et des ateliers de restauration « pierre », « céramique » et « bronzes ». 7,3% des collections sont aujourd’hui exposées.

Le Gouvernement cambodgien souhaite engager un ambitieux projet de rénovation et d’agrandissement du musée avec quatre objectifs principaux :

agrandir le musée en incluant tout ou partie des bâtiments de l’Université Royale des Beaux-Arts
rénover les bâtiments historiques plus de cinquante ans après la précédente rénovation d’envergure et proposer un nouveau parcours de visite
rendre le musée plus accessible et accueillant pour les futurs visiteurs
faire du musée rénové la tête de réseau de la politique nationale muséale du Cambodge


Le Cambodge a fait appel à l’expertise de la France pour l’accompagner dans ce projet. L’Ambassadeur de France pour la coopération internationale dans le domaine du patrimoine a remis en novembre 2023 à sa demande un rapport de préconisations à Madame la Ministre de la Culture et des Beaux-Arts du Royaume du Cambodge, proposant des études préalables à cette extension et rénovation du musée. L’Ambassadeur de France au Cambodge et la Ministre de la Culture et des Beaux-Arts ont signé en janvier 2024 une lettre d’intention relative à la coopération muséale et patrimoniale entre la France et le Cambodge, cadre de ce projet.

Dans le même temps le Musée National des Arts Asiatiques-Guimet de Paris et le Musée National du Cambodge de Phnom Penh ont récemment renouvelé leur partenariat scientifique notamment autour du projet de restauration du grand Vishnou en Bronze du Mébon qui sera étudié et restauré en France (2024-2025) et à l’occasion d’une grande exposition internationale consacrée aux bronzes khmères qui sera montrée à Paris au Musée Guimet en 2025 avant une itinérance internationale. Ce partenariat renouvelé entre les deux musées nationaux inscrit le présent projet d’études de faisabilité dans ce cadre scientifique de coopération.

Présentation du poste et Missions proposées

D’une durée de 24 mois, le projet a pour objectif de coordonner les études préalables destinées à éclairer les décisions que prendront les autorités cambodgiennes sur ce grand projet de rénovation et d’agrandissement du musée national et en évaluer les coûts. A cette fin, le chef de projet aura deux grands objectifs :

Objectif 1 : initier et animer les travaux du comité de pilotage et du comité technique. Tenir le secrétariat de ces deux instances et en organiser matériellement les réunions. De composante bilatérale et présidé par la Ministre cambodgienne de la Culture et des Beaux-Arts et co-présidée pour la France par la Présidente du Musée des Arts Asiatiques - Guimet, le comité de pilotage devra se réunir régulièrement, au moins deux fois par an. A la lumière des études de faisabilité qui lui seront présentées, le comité de pilotage examinera les différentes options sur l’avenir du musée national de Phnom Penh dans le cadre d’un schéma directeur et validera celles qu’il aura jugées les plus pertinentes. Le comité technique co-présidé par les deux directeurs des Musées Guimet et de Phnom Penh s’appuiera, quant à lui, sur l’expertise des experts français, cambodgiens ou internationaux utiles à la réalisation de ce projet et rendra compte régulièrement au comité de pilotage de ses travaux. Il élaborera un pré-programme scientifique et culturel qu’il fera valider par le Comité de pilotage.


Objectif 2 : hiérarchiser et séquencer les études de faisabilité à mener prévues dans le rapport de préconisations de novembre 2023 remis par l’ambassadeur Jean-Luc Martinez à la ministre cambodgienne de la Culture et des Beaux-Arts, Madame Sackhona PHOEURNG afin d’évaluer les coûts des futurs travaux à mettre en œuvre, études destinées à nourrir les travaux du Comité technique pour l’élaboration d’un pré-programme scientifique et culturel :
1. Établissement d’un cahier des collections pour le scénographe et évaluation des volumes et des coûts des restaurations, montages et transports des œuvres nécessaires au projet.
2. Établissement d’une étude patrimoniale et diagnostic des bâtiments et évaluation des travaux de restauration et mise aux normes.
3. Établissement d’un pré-programme fonctionnel (cahier des charges d’un programmiste) et évaluation des coûts de fonctionnements des différents scenarii (financiers et RH).
4. Études pour le développement d’une politique des publics, esquisse d’un projet muséographique et de médiation.
5. Études du modèle économique du musée : évaluation des besoins en personnel, bilan de compétence des personnels déjà recrutés et offre de formation ; estimation des recettes et des dépenses. Étude du prix du billet.


Dans sa mission, le chef de projet s’adjoindra les services d’une voire de deux personnes, dont un coordinateur et un assistant de projet (recrutés localement)
Le projet sera mis en œuvre par Expertise France en lien avec le ministère cambodgien de la culture et les ministères français de l’Europe et des affaires étrangères (DGM) et de la culture (SG/SDAIE) sous le pilotage scientifique du Musée des Arts asiatiques - Guimet de Paris.

Profil recherché

Qualifications et compétences

Diplôme de niveau Master dans les domaines de la culture et du patrimoine, de la coopération internationale, de la gestion de projets ou autre domaine pertinent pour la mission ;
Excellentes compétences en gestion de projets ;
Excellentes capacités rédactionnelles et de reporting en anglais et en français (rédaction de rapports techniques, stratégiques ou d’activités liés à l’exécution d’un projet, rédaction de note ou d’articles d’information) ;
Excellente maitrise de l’anglais ;
Une maîtrise de la langue khmère serait appréciée ;
La connaissance du Cambodge et/ou des expériences significatives dans un pays de la région sera fortement valorisée ;
Autonomie, sens de l’organisation et de l’anticipation ;
Excellentes capacités d’adaptation à des contextes politiques et socioéconomiques multidimensionnels ;
Management d’équipe ;
Aisance relationnelle et esprit d’équipe.

Expérience professionnelle

Expérience dans des fonctions liées aux politiques patrimoniales et muséale ;
Expérience en gestion et planification de projets de coopération internationale et/ou d’assistance technique, en particulier dans le domaine de la culture et du patrimoine ;
Expérience en tant que chef de projet ou d’équipes sur un projet institutionnel d’assistance technique ou de renforcement des capacités d’envergure ;
Expérience souhaitée du monde des musées et si possible de bailleurs de fonds internationaux.

Comment candidater ?

Date de prise de fonctions : septembre 2024

Rémunération : selon grille RH en vigueur, contrat en CDDU

Document(s) à fournir : lettre de motivation et CV récent détaillé comprenant les contacts (téléphone et mail) à jour des références professionnelles.
Pour postuler : https://www.expertisefrance.fr/web/guest/on-recrute?redirected=2#page-cv---upload---vacancy---11171

Date limite de candidature : 21/06/2024 16:07
Accueil Inp élèves
Chantier des collections au musée des applications de la recherche - Photo : Laurence Isnard

Les chantiers des collections 2024

07.06.2024
Formation

Cette année, douze chantiers des collections réunissant les élèves restaurateurs en fin de deuxième année et les élèves conservateurs de…

Inscription

Se préparer aux concours

Plusieurs possibilités s'offrent aux candidats aux concours de conservateurs du patrimoine ou aux concours d'admission en formation de restaurateur du...

Ressources en ligne

Trouble dans le patrimoine ?

Trouble dans le patrimoine ?

Héritages LBGTQIA+ et narrations queer : quel rôle pour les institutions patrimoniales ?

Retransmission vidéo

Voir
Accueil formation continue
Chantier des collections au musée des applications de la recherche - Photo : Laurence Isnard

Les chantiers des collections 2024

07.06.2024
Formation

Cette année, douze chantiers des collections réunissant les élèves restaurateurs en fin de deuxième année et les élèves conservateurs de…

FORMATION

Professionnalisation

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris

Ressources en ligne

Trouble dans le patrimoine ?

Trouble dans le patrimoine ?

Héritages LBGTQIA+ et narrations queer : quel rôle pour les institutions patrimoniales ?

Retransmission vidéo

Voir
Accueil Chercheur

La recherche

Appels à candidatures

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris