Concours de recrutement des conservateurs du patrimoine de la session 2024

En raison de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de Paris, les épreuves écrites d’admissibilité de la session 2024 des concours de recrutement des conservateurs du patrimoine se dérouleront les 2, 3, 4 et 5 juillet 2024. En savoir plus

Rencontres et débats

Concilier les enjeux écologiques et patrimoniaux : vers une conservation intégrée ? Séance 1 : Espaces forestiers et montagnards

Le premier acte de ces journées d’études, organisées par un collectif d’élèves et d’anciens élèves conservateurs du patrimoine, et portées par l’Institut national du patrimoine et l’École du Louvre, s’intéressera à l’archéologie des espaces forestiers et montagnards.

Dans ces zones longtemps restées en marge des projets d’aménagement, la recherche scientifique a encore beaucoup à découvrir pour comprendre les façons d’occuper les territoires d’altitude aux périodes anciennes. Les secteurs sous couvert végétal, terrains particulièrement contraints en termes d’accessibilité et de visibilité, s’offrent peu à peu au regard des archéologues notamment grâce aux développements technologiques récents comme le LiDAR. En sous-bois comme en montagne, on inventorie de nombreux vestiges biens conservés, de plus en plus valorisés par le biais de campagnes de prospection, de fouilles programmées ou encore de projets collectifs de recherche.

Cependant, ces espaces particulièrement fragiles sont aujourd’hui directement impactés par les changements climatiques (fonte des glaciers, érosion, etc.) et par les pressions anthropiques (tourisme plus massif, exploitation des ressources du sol, détectorisme, vandalisme, fouilles illicites, etc.). En outre, le développement de nouveaux types d’aménagements est susceptible d’engager des prescriptions d’archéologie préventive dans des secteurs jusque-là relativement épargnés.

Quelle que soit la nature des interventions propres à conserver ou à sauvegarder par l’étude le patrimoine archéologique dans ces espaces particuliers, ces dernières engagent des méthodologies et des protocoles spécifiques très souvent corrélés aux enjeux environnementaux. La prise en compte de la gestion des ressources végétales notamment (forêts), et la nécessaire protection du biotope dans des espaces protégés ou vulnérables est une réalité opérationnelle et une nécessité impérieuse. Cette journée d’études propose d’explorer les interactions entre les professionnels de l’archéologie et de l’écologie à travers la présentation de cas concrets récents. Ces exemples permettront de prolonger la réflexion autour de discussions interrogeant nos pratiques respectives.

Les communications aborderont les partenariats existants entre les acteurs des patrimoines naturels et culturels (DRAC, Dreal, ONF…), ainsi que les outils et méthodes concertés mis en œuvre pour la gestion de ces milieux spécifiques (plans de gestion, conventions…). À la fois objets et terrains d’études, montagnes et forêts seront mises à l’honneur au gré de l’actualité de la recherche.

Programme 

9h00-9h15
Discours inaugural
par Charles Personnaz, directeur de l’Institut national du patrimoine.

9h15-9h45
Introduction de la journée
par Murielle Leroy, inspectrice des Patrimoines, ministère de la Culture.

Première session : montagne

9h45-10h15
« L’archéologie en milieu de montagne : enjeux, pratiques, perspectives. Le cas des Alpes »,
par Éric Thirault, professeur de préhistoire, Université Lumière Lyon 2 / CNRS, UMR 5138 ArAr.

10h15-10h45
« Patrimoine et humanités environnementales, enjeux inter- et transdisciplinaires de l’étude d’un sommet de moyenne montagne  le massif du Rossberg (68) », 
par Jean-Baptiste Ortlieb, Ater-doctorant, Université de Strasbourg, UMR 7363 Sage / Universiteit Antwerpen, Envirhus.

10h45-11h
pause

11h-12h30
Discussion
animée par Éric Thirault et Stéfan Tzortzis, conservateur du patrimoine, DRAC PACA, service régional de l’Archéologie, Aix Marseille Université / CNRS / EFS, UMR 7268 Ades.

Deuxième session : forêt

14h00-14h30
« Tumulus protohistoriques, tertres et autres tas d’épierrement en moyenne montagne auvergnate : caractérisation et conservation d’un patrimoine archéologique hors normes », 
par Fabien Delrieu, ingénieur d’études, DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, service régional de l’Archéologie, université Lumière Lyon 2 / CNRS, UMR 5138 ArAr, et Frédéric Surmely, conservateur du patrimoine, DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, service régional de l’Archéologie, université Clermont Auvergne, Geolab UMR 6042.

14h30-15h00
« Inventorier et gérer les vestiges archéologiques en milieu forestier : les actions menées à l’Office national des forêts »,
par Cécile Dardignac, archéologue, Office national des forêts, agence Études Seine-Nord et Maxime de Banizette, responsable Unité territoriale d’Annecy, Office national des forêts.

15h00-15h15
pause

15h15-16h45
Discussion
animée par Aude Crozet, chercheure associée à l’UMR 7324 Citeres-Lat, chargée de diffusion et de valorisation de la recherche archéologique, Sous-direction de l’archéologie, et Marion Dessaint, élève conservatrice territoriale du patrimoine, INP-CNFPT, UMR 7041-ArScAn

16h45-17h15
Conclusion générale
par Christine Rendu, directrice de recherches, CNRS, université Toulouse Jean-Jaurès, laboratoire Framespa, UMR 5136.

À propos des journées d'études

En résonance avec la parution du numéro 18 de la revue de l’Inp Patrimoine et enjeux environnementaux. Protéger, anticiper, s’adapter, ces journées proposent des échanges et retours d’expérience des acteurs des patrimoines naturels et culturels autour des enjeux de la conservation intégrée.

Elles rassembleront les professionnels en charge de la préservation, de l’étude, de l’animation et de la sensibilisation de ces biens communs. Dans une perspective épistémologique, il s’agira d’interroger les conceptions et les pratiques conservatoires passées et actuelles dans le but de forger un paradigme commun aux champs de l’écologie, de l’archéologie et des monuments historiques. La vulnérabilité des milieux et des éléments constitutifs du patrimoine culturel invite à une coordination des missions des professionnels. Bien plus : s’il est vrai que tous partagent un même héritage, issu des interactions de longue durée entre l’humanité et les milieux, il convient alors d’en assurer ensemble la transmission par la mise en œuvre d’outils et de méthodes concertés.
En savoir plus

Informations pratiques

La journée d'études aura lieu à l'auditorium Jacqueline Lichtenstein - 2 rue Vivienne - 75002 Paris
Elle sera également accessible en ligne via l'application Zoom (lien communiqué à l'inscription).

L'ensemble du cycle est retransmis sur la Médiathèque numérique de l'Inp.

Galerie Colbert, Auditorium Jacqueline Lichtenstein

2 rue Vivienne 75002 Paris - 75002

Comment s'y rendre ?

en métro 
Ligne 3, arrêt : Bourse
Ligne 1, arrêt : Palais royal - Musée du Louvre
Ligne 7, arrêt : Palais royal - Musée du Louvre

en bus
Ligne 29, arrêt : Bibliothèque nationale ou Victoires
Ligne 39, arrêt : Sainte-Anne-Petits-Champs

Concours de recrutement des conservateurs du patrimoine de la session 2024

En raison de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de Paris, les épreuves écrites d’admissibilité de la session 2024 des concours de recrutement des conservateurs du patrimoine se dérouleront les 2, 3, 4 et 5 juillet 2024. En savoir plus

Les élèves conservateurs du patrimoine (2024) pendant leur semaine d'intégration en Isère - Photo : INP
Inscription

Se préparer aux concours

Plusieurs possibilités s'offrent aux candidats aux concours de conservateurs du patrimoine ou aux concours d'admission en formation de restaurateur du...

Nouveaux diplômés

Emma
Aussel

Annuaire des diplômés

Diplômée de l'Institut national du patrimoine, elle est restauratrice du patrimoine.

Mariane
Bouhourd

Annuaire des diplômés

Diplômée de l'Institut national du patrimoine, elle est restauratrice du patrimoine.

Nolwenn
Bureller

Annuaire des diplômés

Diplômée de l'Institut national du patrimoine, elle est restauratrice du patrimoine.

Ressources en ligne

Epreuve concours restaurateur - Photo : Ghyslain Vanneste / INP

Rapport de jury des concours 2023

Admission en formation de restaurateur du patrimoine

Pour vous aider à préparer les concours d'entrée au département des restaurateurs (concours d'admission en 1ère année et examen d’admission directe en 2e, 3e et 4e année), l'institut national du patrimoine met à disposition les rapports des jurys.

Concours de recrutement des conservateurs du patrimoine de la session 2024

En raison de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de Paris, les épreuves écrites d’admissibilité de la session 2024 des concours de recrutement des conservateurs du patrimoine se dérouleront les 2, 3, 4 et 5 juillet 2024. En savoir plus

Formation PCI - Photo : Nathalie Moulin / INP

FORMATION

Catalogue des formations

Les formations inscrites au catalogue peuvent être adaptées sur mesure aux besoins de votre établissement pour une formation en nos murs ou au sein de vos locaux.

Consulter également pour une vue d'ensemble le calendrier 2024 des formations continues de l'Institut.

Professionnalisation

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris

Ressources en ligne

Détail de l'oeuvre de mémoire d'Elisabeth Dagrada, INP 2023

Mémoires des restaurateurs et rapports d'étude et de restauration

Ressources en ligne

La documentation des oeuvres met à disposition une partie de la documentation au format numérique.

Consulter

Concours de recrutement des conservateurs du patrimoine de la session 2024

En raison de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 de Paris, les épreuves écrites d’admissibilité de la session 2024 des concours de recrutement des conservateurs du patrimoine se dérouleront les 2, 3, 4 et 5 juillet 2024. En savoir plus

Soirée de la Fondation Carnot - 16 juin 2015 - Photo : Marie-Christine Vigutto / INP
Automobile - Photo : Musée des arts et métiers-Cnam/photo Franck Botté
14 mars 2024
Paris

Automobile ou autostabile?

Rencontres et débats

Séance du séminaire de recherche « Conservation-restauration en œuvre », animée par Olivier Labat, chef du département des collections au

La recherche

Appels à candidatures

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris

Les doctorants en patrimoine

Doctorants / Camille Faucourt

Camille
Faucourt

Annuaire des diplômés

Camille Faucourt est conservatrice du patrimoine. En 2020, elle a démarré une thèse de doctorat par le projet au sein...

Doctorants / Aurélie Schneider

Aurélie
Schneider

Annuaire des diplômés

Aurélie Schneider est conservatrice du patrimoine. Elle a démarré un doctorat par le projet au sein de l'EUR Humanités, Créations...

Sabine
Méry

Annuaire des diplômés

Sabine Méry est conservatrice du patrimoine, directrice de la Mission archéologique du département de l’Eure. Elle a démarré son doctorat...